Les précautions à prendre avant l’achat d’un terrain ?

L’achat d’un terrain est un projet assez complexe par rapport à l’achat d’un bien immobilierDe nombreux propriétaires choisissent d’acquérir un terrain pour faire construire leur maison plutôt que d’en acheter un déjà prêt à habiterPlusieurs éléments peuvent conditionner le choix d’un terrain. Il convient alors de prendre certaines précautions avant de passer par cette grande étape de sa vie. Cela afin d’éviter une grosse perte d’argent.

L’achat d’un terrain : les facteurs à considérer

 

A découvrir également : L’achat d’une maison est-il toujours rentable ?

De nombreux éléments conditionnent l’acquisition d’un terrain. Il s’agit de :

  • Son emplacement.
  • Sa superficie.
  • Sa composition.
  • Les règles d’urbanisme.

Avant d’acheter un terrain pour sa future construction, il faut prendre le temps de choisir l’offre qui lui convient, car l’architecture de son habitation en dépend. En d’autres termes, les caractéristiques du terrain sont prises en compte. On vérifie plus précisément la viabilité du projet.

Dans le meme genre : Comment estimer le prix d’une maison ?

Pour mieux comprendre, le terrain doit correspondre à ses besoins et à son budget. Certains éléments doivent être étudiés pour être sûrs de trouver le bon emplacement pour son projet de construction :

  • La faisabilité du projet de construction.
  • L’évaluation de la constructibilité du terrain.
  • Les contraintes qui découlent des règles d’urbanisme et du PLU.
  • Les droits de construction.
  • L’étude de sol.
  • Les éventuelles servitudes.

Il est aussi indispensable de faire la visite de plusieurs terrains avant de sélectionner l’offre qui répond à ses attentes. Il faut comparer la qualité et les prix pratiqués sur le marché. Il est aussi conseillé de renseigner sur le prix du terrain incluant les taxes, le coût de la vie quotidienne qui varie selon l’emplacement du terrain ainsi que la revente future.

En d’autres termes, l’emplacement est un critère essentiel  dans le choix d’un terrain. Il conditionne généralement les futures dépenses du foyer.

L’achat d’un terrain : consulter le PLU

 

Avant d’acheter un terrain constructible, il est important de consulter le PLU. Il s’agit du plan d’urbanisme local. On peut aussi trouver des informations utiles ans le POS ou le plan d’occupation des sols. En consultant le PLU ou le PLO, on peut alors prendre connaissance :

  • Des règles de construction locale.
  • De l’évolution environnementale prévue.
  • La carte communale.

En général, on doit obtenir un certificat d’urbanisme opérationnel auprès de la mairie. Il contient diverses informations :

  • Les dispositions d’urbanisme.
  • Les taxes administratives liées au terrain.

Ce document comporte aussi d’autres mentions comme la faisabilité de son projet de construction ou non. Il informe également sur les contraintes architecturales qu’il faudrait respecter :

  • La couleur des tuiles.
  • Les formes de la toiture.
  • Les fenêtres.
  • Etc.

L’achat d’un terrain : en lotissement ou hors lotissement

Avant l’acquisition d’un terrain à construire, il est important de vérifier le type de terrain ou son emplacement. On peut acheter un terrain en lotissement ou hors lotissement. Pour faire le bon choix, il suffit de renseigner sur :

  • La nature des sols.
  • Les fondations qui génèrent un surcoût lors de la construction.

Dans le cas d’un terrain dans un lotissement

Lorsque le terrain se trouve dans un lotissement, cela signifie que :

  • Le terrain est constructible.
  • Le terrain a été viabilisé.
  • Le terrain jouit déjà d’un raccordement aux réseaux.
  • Le terrain est déjà borné.

Cela veut dire que son projet de construction est réalisable et toutes les obligations sont comprises dans le cahier des charges du lotissement. Si on souhaite acheter un terrain dans un lotissement, il faut prévoir un coût nettement plus élevé.

Dans le cas d’un terrain hors lotissement

Si le terrain se trouve hors lotissement, on peut :

  • Avoir une précision sur les limites exactes de son terrain.
  • Éviter les litiges futurs avec les voisins.
  • Avoir le droit de faire du bornage du terrain ou pas.

Cependant, en choisissant ce type de terrain, il est obligatoire de se procurer d’un certificat d’urbanisme opérationnel auprès de la mairie. Il indiquera en effet si le projet est réalisable ou non.